Mathieu Matégot

Mathieu Matégot, est l’un des designers français les plus célèbres des années 1950, et est l’un des précurseurs les plus influents du design contemporain. Ses matériaux préférés sont le métal, le rotin, le verre, le bois, le Formica, le cuir et surtout la tôle perforée, dont il fut le premier utilisateur en design. Il est l’inventeur de la Rigitulle, tôle ajourée travaillée comme un tissu, grâce à une machine qu'il met au point. A partir de ces matières, il façonne chaises, fauteuils, tables, dessertes, bahuts, bureaux, ou objets utilitaires et décoratifs pour la maison – porte-revue, porte-manteaux, etc. Ses créations aériennes, dont beaucoup sont devenues des icônes très recherchées, ont un style avant-gardiste et contemporain, mêlant formes organiques et lignes fluides et légères. Les plus percutantes sont la chaise tripode Nagasaki, avant-gardiste avec ses tubes d’acier et l’utilisation de la tôle perforée, la table basse Kangourou ou l’étagère Dédale. Après des études à l’école des Beaux-Arts de Budapest, Mathieu Matégot quitte sa Hongrie natale pour rejoindre la France en 1931 ; il exerce en tant que créateur de décors, étalagiste aux Galeries Lafayette ou styliste. Il continue de peindre et s’exerce à la tapisserie. La Seconde Guerre mondiale met un terme à ces activités : engagé volontaire, il est fait prisonnier et doit travailler la tôle dans une usine. A sa libération, il crée un atelier de création de mobilier de structure artisanale à Paris et devient un designer mondialement reconnu. Au début des années 60, il cesse volontairement cette activité pour se consacrer à la tapisserie, où il rencontre de la même façon une renommée internationale. Ses créations sont présentes dans de multiples musées dans le monde, comme le Vitra Design Museum ou le centre Georges Pompidou.

Aucun produit ne correspond à la sélection