Le MAMAC de Nice fête cette année ses 30 ans et voit la vie en pop art ! Et pour cause. Il ne vous reste  que quelques semaines pour vous rendre à cette exposition-événement She-bam Pow POP Wizz! dédiée aux « Amazones du Pop », à l’occasion de cet anniversaire.

Du Pop, oui, mais encore?

Le mot pop, surtout lorsqu’il est accolé à la désignation « pop art », fait immanquablement défiler dans notre esprit une kyrielle de noms retentissants: Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Claes Oldenburg, David Hockney, Jasper Johns, George Segal, Robert Indiana…

Mais il faut savoir que certaines artistes américaines et européennes ont façonné entre le milieu des années 1960 et les années 1970, une autre image du pop art. Engagées, séduisantes, drôles, volontaires… elles sont à l’origine de formes d’art et de vie.

Barbarella, Jodelle, Pravda la Survireuse…sortent des cases pour explorer un monde interdit. Comme des amazones, elles sont libres, puissantes et sensuelles. Issues de la culture de la jeunesse, elles incarnent un nouvel idéal qui inspirera une révolution sans précédent.

Love is all we need!

Au delà des œuvres sur papier, ces héroïnes ont participé à l’invention d’un nouveau langage artistique: le POP. Leurs œuvres, à l’instar des bandes dessinées, abondent d’arcs-en-ciel et de couleurs vives. De diverses manières, elles ont imaginé un autre monde et ont parié sur un monde meilleur au lieu de l’amnésie artificielle des heures sombres du passé. Jusqu’en 1973, le futur progressiste semble possible (émancipation sexuelle, droits sociaux, pacifisme, imagaines extras-terrestres, etc.), et leurs œuvres déclarent : Love is all we need !

Cependant, les artistes sont bien conscients des obstacles autour de cette bulle de 1961 à 1973, en particulier avec les guerres impérialistes, la polarisation géopolitique, la course à la consommation, etc. En ce sens, le Pop des amazones devient complexe, grinçant…et teinté d’un humour rageur.

Niki de Saint Phalle en cheffe de file

She-Bam Pow POP Wizz ! recrée, pour la première fois à cette échelle, l’histoire ouverte d’une génération de femmes d’Europe et d’Amérique du Nord qui ont contribué à un autre aspect moins connu du Pop International, dans un esprit audacieux et flamboyant. L’exposition met en lumière l’axe principal de sa collection – le face à face entre nouveau-réalisme et pop-art – et l’une de ses figures charismatiques: la franco-américaine Niki de Saint Phalle.

Ne manquez pas cette expo- évenement par ailleurs reconnue d’intérêt national par le Ministère de la Culture. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État.

 

Plus d’informations : Exposition She-bam Pow POP Wizz jusqu’au 29 août au MAMAC, Place Yves Klein – 06300 Nice. Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

Leave a Reply