Pour la première fois, le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain (MAMAC) de Nice, consacre une exposition temporaire à l’artiste Daniel Spoerri, membre du nouveau réalisme et proche de Fluxus, initiateur de l’Eat Art

Présenté jusqu’au 27 mars 2022, ce projet s’intitule « Le théâtre des objets de Daniel Spoerri » et emmène le visiteur au milieu du travail de l’artiste d’origine roumaine, un ensemble d’œuvres qu’il voulait participatives.

Le « parcours » Daniel Spoerri

Au sein du musée, le parcours s’apparente à une déambulation aussi surprenante et fascinante que celle d’un théâtre forain avec ses pièges et attrapes, ses cabinets de curiosité, et ses banquets. Il offre, avec près de 300 œuvres et documents, un parcours labyrinthique dans l’art de l’appropriation depuis ses premiers tableaux-pièges jusqu’à la création de musées insolites en passant par l’art de la table et de la cuisine.

Si les tableaux-pièges de Daniel Spoerri sont devenus populaires, l’exposition dévoile un éclairage novateur du travail de l’artiste. Elle présente des œuvres et archives historiques majeures sous un angle original ainsi que des travaux moins connus tout aussi précurseurs et passionnants.

Le projet rassemble, sur 1200m2, des prêts exceptionnels des grandes institutions publiques françaises : le Centre Pompidou-Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle ; le Centre National des Arts Plastiques ; le Musée d’Art Moderne de Paris ; le MAC/VAL-(Musée d’art contemporain du Val-de-Marne). Des prêts majeurs sont consentis par la Bibliothèque nationale suisse où sont conservées les archives de l’artiste, ainsi que par des galeries, des fondations et des collectionneurs de France et d’Europe.

La Sainte Famille de Daniel Spoerri

Daniel Spoerri, La Sainte famille, 1986, de la série « Trésor des pauvres » -Centre Pompidou, Paris – Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle – © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/Dist. RMN-Grand Palais/ Daniel Spoerri / Adagp, Paris, 2021

L’initiateur du Eat Art

Daniel Spoerri est aussi l’initiateur de l’Eat Art, qui intègre la nourriture dans la création artistique. L’homme invite des connaissances à manger un menu qu’il a lui-même confectionné, puis, à la fin du repas, à la manière de ses tableaux-pièges, il immortalise la table. Ustensiles, vaisselles et restes de nourriture sont collés tels quels et basculés à la verticale. Les restes alimentaires sont résinés pour éviter les problèmes de moisi, explique Rébecca François qui ajoute qu’il signe parfois ces œuvres « avec les fourmis ». Ces dernières sont ensuite disponibles à la vente.

Daniel Spoerri, un artiste itinérant

Daniel Spoerri avec un haut de forme transparent rempli d’oeufs, septembre 1964 Photo

Daniel Spoerri avec un haut de forme transparent rempli d’oeufs, septembre 1964 Photo © Wieczorek / Ullstein bild via Getty Images

Né le 27 mars 1930 en Roumanie, refugié en Suisse, l’artiste se consacre à la danse, au théâtre et à la poésie concrète, avant d’initier, à partir de 1959, une démarche plastique. Alors qu’il collecte des ferrailles pour son ami Jean Tinguely à Paris, il a l’idée de coller telles quelles sur un support des situations d’objets qu’il dresse à la verticale, fixant dans la durée le dispositif d’un instant dû au hasard.

Daniel Spoerri est un itinérant : il ne cesse de se déplacer à travers l’Europe. Il partage aujourd’hui son temps entre son jardin en Toscane ouvert dans les années 1990, sa fondation/maison d’exposition près de Vienne inaugurée en 2009 et son appartement dans la capitale autrichienne.

Son travail est reconnu sur la scène internationale. Il a été célébré en 1972 par le CNAP à Paris et le Stedelijk Museum à Amsterdam. En 1990, le Centre Pompidou lui a consacré une rétrospective avec une itinérance à Antibes, Munich, Vienne et Genève. Le musée Tinguely à Bâle en 2001, le Jeu de Paume à Paris en 2002, le Centre Pecci à Prato en 2007 et les Abattoirs de Toulouse en 2017 ont réalisé des expositions et événements d’envergure. Présent dans les collections du MAMAC, son œuvre fait l’objet pour la première fois, d’une grande exposition à Nice. À ne pas manquer.

 

Plus d’informations : Exposition Le théâtre des objets de Daniel Spoeri, jusqu’au 27 mars 2022 au MAMAC, Place Yves Klein – 06300 Nice. Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

 

Leave a Reply