Les Rencontres de la Photographie d’Arles sont un peu à la photo, ce que Cannes est au cinéma. C’est LE rendez-vous incontournable des passionnés et professionnels de la photographie, qui viendront, du 4 juillet au 25 septembre 2022, présenter leurs travaux, échanger et découvrir le talent de leurs confrères.

Le grand public, amateur de belles images , est lui aussi convié à venir découvrir les grands noms de la photo ainsi que les découvertes du festival.

Un événement majeur et populaire

Les Rencontres d’Arles, festival annuel de la photographie, a été fondé en 1970 par le photographe arlésien Lucien Clergue, l’écrivain Michel Tournier et l’historien Jean-Maurice Rouquette. La photographie est à l’époque considérée comme un art « mineur » et n’a pas encore acquis ses lettres de noblesse. Le festival arlésien va largement contribuer à sa reconnaissance institutionnelle : d’un simple rendez-vous entre amoureux de la photographie, il deviendra au fil des ans un événement culturel majeur et très couru. Un succès exponentiel depuis le début des années 2000, avec l’intérêt grandissant du public pour la photographie.

L’art dans la ville

Après deux années contrariées et alors que la guerre en Ukraine souligne l’importance de photographes, cette année au programme : un dialogue entre l’image et la performance.

L’affiche de l’édition 2022 est une photographie de Mitch Epstein prise à Ahmedabad, dans l’Etat indien du Gujarat, en 1981. (Mitch Epstein/Black River Productions, Ltd., G)

De début juillet à fin septembre, le public est invité à découvrir une quarantaine d’expositions. Souvent produites en collaboration avec des musées et des institutions françaises et étrangères, elles sont présentées dans différents lieux de la ville, patrimoniaux – chapelles ou cloître du XIIe siècle, bâtiments industriels du XIXe siècle… – ou contemporains, voire inattendus (le magasin Monoprix et sa façade classée patrimoine du XXe siècle, par exemple).

Pendant la semaine d’ouverture du festival, début juillet, Arles toute entière, drapée dans sa douce lumière du Sud et son patrimoine exceptionnel, vibre pour la photographie. En marge des expositions, les soirées sont rythmées par des projections nocturnes, concerts et autres performances au théâtre antique de la ville. La fameuse Nuit de l’Année, l’événement festif incontournable du festival, est l’occasion d’assister à des débats, des signatures de livres, des rencontres avec les artistes… et de faire la fête jusqu’au bout de la nuit, sous les étoiles.

Vous retrouverez ici toute la programmation des rencontres 2022.

Nouveaux talents stars du milieu

Beaucoup de talents à découvrir et des signatures connues sont attendus. La chinoise Wang Yimo, lauréate du Jimei x Arles Discovery Festival, nous transportera dans une usine désaffectée en Chine et Sathish Kumar dans le sud de son pays, l’Inde, qu’a aussi explorée l’Américain Mitch Epstein dans les années 80 en compagnie de son ex-femme, la réalisatrice Mira Nair. Arles annonce aussi des expositions de Bruno Serralongue, Léa Habourdin et Julien Lombardi. D’autres talents seront à découvrir : Frida Orupabo, Sandra Brewster, Romain Urhausen, Lukas Hoffmann (qui court après des anonymes avec sa chambre photographique), Julia Gat et Julien Gester (journaliste à Libération). On verra des stars du milieu : Paul Graham en tant que commissaire d’exposition, James Barnor au Luma, Joan Fontcuberta à Croisière, Tom Wood, Mathieu Pernot, Bernard Plossu, Klavdij Sluban, Thomas Mailaender à Marseille… On ressent aussi une grande curiosité, à l’heure qu’il est, pour Barbara Iweins, qui a photographié de façon méthodique et obsessionnelle les 12 795 objets de sa maison pendant deux ans. Il sera aussi question de nouvelles technologies, et plus précisément du cloud dans une exposition sur les nuages, de réalité augmentée, de métavers et, bien sûr, de NFT (avec Fisheye).

Un programme musclé et alléchant pour cette dynamique reprise!

Si vous prévoyez de vous y rendre, et pour simplifier votre organisation, n’hésitez pas à télécharger l’application mobile ARLES 2022 – qui vous permet d’acheter vos e-billets, de personnaliser votre parcours et agenda, de vous repérer dans la ville, et de visualiser en temps réel la fréquentation des lieux d’exposition. Cette application propose également des fonctionnalités d’annuaire et de mise en relation sociale réservées au professionnels. Disponible sur l’App Store et dans Google Play.

Leave a Reply